Mis à jour le Jeudi 3 Avril 2014 à

Région > Ardennes > Sedan

Un centre de santé va se développersur le site de l'hôpital

Boris MAROIS

Franck Bonichon, directeur général de la Mutualité française Champagne-Ardenne, service soin et accompagnement mutualiste, avec Fabrice Gobert, directeur adjoint de l’hôpital de Sedan, dans le cabinet dentaire du nouveau centre de santé.

Franck Bonichon, directeur général de la Mutualité française Champagne-Ardenne, service soin et accompagnement mutualiste, avec Fabrice Gobert, directeur adjoint de l’hôpital de Sedan, dans le cabinet dentaire du nouveau centre de santé.

Comme le disait Antoine-Laurent de Lavoisier, « Rien ne se perd, rien ne se crée, tour se transforme. » Cette règle élémentaire de la chimie peut s’appliquer au nouveau centre de santé, ouvert la semaine dernière dans l’ancienne maternité : « Nous recherchions des nouveaux locaux pour mettre en place un deuxième fauteuil dentaire à Sedan », raconte Franck Bonichon, directeur général de la Mutualité de Champagne-Ardenne, service soin et accompagnement mutualiste.

Avec ce projet, le bâtiment de l’ancienne maternité s’est trouvé une nouvelle utilité : « Au départ, il devait être détruit, raconte Fabrice Gobert, directeur adjoint de l’hôpital. Or, avec le temps, on s’est rendu compte que ce bâtiment était encore en b on état et pas le plus énergivore. » Sous l’impulsion de Patrice Jézequel, son ancien directeur, le centre hospitalier de Sedan décide de louer l’ancienne maternité à la Mutualité française de Champagne-Ardenne. Depuis jeudi, deux chirurgiens-dentistes salariés de la Mutualité y soignent les patients. « Étant salariés, ces praticiens ont l’obligation d’appliquer le tiers payant. Et le reste à charge du patient sera le plus maîtrisé possible. Notre but est de faciliter l’accès aux soins », précise Franck Bonichon. Un troisième confrère pourrait être engagé en fonction des demandes.

Les projets de la Mutualité ne s’arrêtent pas là : « La deuxième étape sera d’ouvrir ce centre de santé aux médecins généralistes, annonce le directeur général. Nous avons fait un diagnostic. Sur Sedan, il y a un manque de praticiens dans ce domaine. » La Mutualité compte bien profiter dans le futur du plateau technique de l’hôpital. Le matériel de radiologie et le bloc opératoire pourraient être utilisés par ses chirurgiens-dentistes. De son côté, la direction du centre hospitalier n’exclut pas d’étendre le partenariat au-delà de la location de ses locaux : « Ce n’est qu’un début, rappelle Fabrice Gobert. Mais si ce projet de centre de santé est amené à se développer, cela pourrait donner d’autres perspectives à notre collaboration. »

Reims-Séville : ils refont le match