Mis à jour le Vendredi 13 Décembre 2013 à

Région > Marne > Reims

À la recherche du temps passé

Nastasia Desanti

REIMS (51). Depuis plus d’un an et demi, le collectif Reims avant, à travers son site internet et sa page Facebook, compare et publie des images de la ville avant la Grande Guerre et aujourd’hui.


La place du Forum était anciennement celle du marché et des Halles.

Photomontage Béatrice Keller

La place du Forum était anciennement celle du marché et des Halles.

Quel magnifique voyage à travers le temps nous offre Véronique Valette, la présidente du collectif Reims avant, ainsi que les bénévoles qui le composent ! Tous les jours, ils publient sur leur page Facebook ou leur site internet, une vue de Reims datant de la fin du XIX e  ou du début du XX e  et à côté, une photo prise au même endroit, mais aujourd’hui. Le bond dans le temps est souvent saisissant.

Et pour cause, Reims a été largement détruite durant la Première Guerre mondiale, laissant des trous béants à la place des rues et des amoncellements de gravats au lieu de maisons datant parfois du Moyen-Âge. « L’idée de créer un site internet est venue grâce à la page Facebook Paris avant. On s’est mis à échanger avec d’autres passionnés et une déclinaison pour Reims est née », explique Véronique Valette. Cette passionnée d’histoire et d’informatique arpente donc les rues de la cité des Sacres à la recherche de l’exacte réplique d’un endroit déniché sur une carte postale d’antan. « Il peut m’arriver d’y retourner à plusieurs reprises, pour faire la photo parfaite correspondante. »

Le cœur serré

Le résultat est bluffant. Mais en plus de calquer l’ancienne et la nouvelle vue, Véronique agrémente ses « posts » d’explications et d’anecdotes enrichissantes. Une de celle qui a marqué Véronique concerne l’actuel cours Langlet. « Avant la Première Guerre mondiale, le cours Langlet, très aéré aujourd’hui et révélant une vue plongeante sur la cathédrale, était autrefois deux rues différentes, avec une bande de maisons à la place des rames du tramway. » Autre endroit, la place du Forum, anciennement place du marché et des Halles. Pas les Halles Boulingrin, mais des halles de marché couvert, construites en 1840, typiques, en fer forgé. La redécouverte de la ville mais aussi de ses habitants donne une vision de ce que pouvait être Reims à cette époque. Pourtant, Véronique Valette insiste sur le fait de ne pas avoir voulu faire un site à la gloire du passé. « Je n’aime pas qu’on me dise, ‘‘c’était mieux avant. Reims est aujourd’hui une belle ville, qui bouge, a changé et s’est beaucoup améliorée ces dix dernières années. » De fait, certains endroits sont maintenant rendus à la lumière, les lignes plus découpées. Mais il faut bien avouer que parfois, sur certains clichés, on peut avoir le cœur serré de voir de magnifiques bâtisses détruites, notamment dans les années 70, pour laisser la place à des immeubles, dont la qualité et l’architecture ne marqueront pas la postérité…

http://www.reimsavant.com/

Les fables de La Fontaine en musique