Mis à jour le Mardi 14 Mai 2013 à

Culture

Découvrez le circuit automobile de Regniowez !

Rédaction en ligne

REGNIOWEZ (Ardennes). Son prieuré, ses orgues, son tilleul et, désormais, son pôle mécanique. Pascal Michel a l'ambition de faire enfin décoller l'ancien aérodrome.
Pascal Michel, le gérant du pôle mécanique, avec son Dodge Viper RT-10 de 500 chevaux.

Pascal Michel, le gérant du pôle mécanique, avec son Dodge Viper RT-10 de 500 chevaux.

Avec le feu vert officiel du Département et après la réalisation de travaux de mises aux normes administratives et environnementales exigés par la Préfecture, Pascal Michel a rouvert le 7 avril la grille d'entrée de l'ex-base de l'Otan aux passionnés de sports mécaniques. C'est sur un site de 375 hectares loué pour neuf ans que cet ancien pilote amateur va reconvertir l'aérodrome en une gigantesque plateforme - 250 000 mètres carrés de pistes et une ligne droite de trois kilomètres - dédiée à tous types d'automobiles, à la moto, au quad, au karting ou au 4X4.

« À travers cet investissement privé, j'entends mettre différentes structures à disposition de professionnels, de particuliers ou d'associations désireuses de créer de l'événementiel, faire des essais et mises au point ou promouvoir des engins deux ou quatre roues. Ici, avec de grandes surfaces de déploiement, l'endroit est idéal pour ce type de manifestations », souligne, ravi de faire bouger les Ardennes, celui qui est aussi le patron d'une entreprise de maçonnerie à Blagny.

Premiers vrombissements

Les formules locatives mises en place 7 jours/7 ont déjà séduit plusieurs clubs (Porche, Lamborghini, Ferrari, Aston Martin, Subaru et Lotus) qui ont réservé des journées exclusives pour rouler à leur guise et en toute liberté sur les différents anneaux de vitesse. Des pilotes confirmés d'écuries française et allemande viendront aussi s'entraîner ici, sur des monoplaces, en vue du prochain Nurburing.

Grâce à ses réseaux, Pascal Michel pense aussi susciter l'intérêt des concessionnaires, des écoles de pilotage, des auto-écoles, des comités d'entreprise ou encore de fédérations pour la tenue de stages de formation aux commissaires de pistes. De quoi exploiter au maximum les atouts du site.

« Les fans de sports mécaniques n'attendaient que ça et on n'a que des encouragements. Tout le monde veut rouler et tester la capacité des engins. Il y a vraiment de quoi faire autour de cette frénésie, d'autant que l'espace disponible permet des manifestations de masse sur un lieu sécurisé pour cela*. Ce qui profitera aussi aux sites d'hébergement du secteur ».

La programmation déjà prévue sur le site de Regniowez montre que l'endroit sera l'un des plus courus et fréquentés des Ardennes dans les prochains mois. Après les 24 heures de cyclisme, on annonce en effet le run dragster qui avait auparavant lieu aux Ayvelles (31 août), un baptême de pilotage de voiture de prestige en septembre et un round du championnat de France de drift (dérapages contrôlés) les 7 et 8 septembre.

En attendant l'homologation d'une manche du championnat du monde de dragster et une tentative de record du monde de drift en 2014. Bref, il y a déjà beaucoup de demandeurs. Sur place, Pascal Michel se contente d'encadrer des baptêmes automobiles au volant de trois voitures : une Ferrari 458 Italia, un Dodge Viper RT-10 de 500 CV et une Audi RS6 de 520 CV.

Le pôle mécanique des Ardennes a réussi son tour de chauffe. Reste maintenant à faire preuve d'endurance pour tenir la route…


* Cinq kilomètres ont été « barrièrisés » pour éviter l'introduction d'animaux sur les pistes.

Pôle mécanique automobile de Regniowez, 25 route de Gros Caillou, ouvert 7jours/7, de 9 h 30 à 17 h 30.

Pré-casting pour The Voice à Reims